Oser intégrer

Les personnes en situation de handicap ont des compétences et elles participent au développement de notre société. La Fovahm est là pour faciliter leur intégration.

Depuis sa création, les valeurs d’intégration et de participation constituent les piliers de l’accompagnement proposé à la Fovahm. Le droit au travail, le droit à une formation de base ainsi qu’à une formation continue sont la colonne vertébrale de la mise en œuvre de la mission de l’institution.

La véritable intégration est celle qui permet à la personne de vivre le plus harmonieusement possible. Par conséquent, pour favoriser cette intégration, il est nécessaire de tendre vers un système complexe qui repose sur l’association complémentaire de solutions internes et externes.

Depuis les années 80, l’institution suit les développements théoriques et opérationnels du concept de la valorisation des rôles sociaux. Cela s’exprime par une diversification des prestations offertes et une adaptation aux besoins contemporains.

La préoccupation de la Fovahm est de répondre aux besoins, d’accompagner et de trouver la place la plus adaptée à chacun. Des projets d’intégration sont ainsi conçus et opérationnalisés avec, en toile de fond, un désir marqué d’axer l’accompagnement par un travail utile et qui fasse sens.

C’est en 2003 qu’une intégration sociale a été mise en pratique lors de l’ouverture d’un atelier intégré au centre commercial Coop à Collombey. La fameuse philosophie de la négociation “win-win”, dans laquelle toutes les parties parviennent à un accord pour un juste partage, a fonctionné. Grâce à cette intégration, huit personnes en situation de handicap ont ainsi développé des compétences, tissé des liens et font, aujourd’hui encore, partie d’une équipe.

A partir de 2006, le service de l’action sociale confie l’orientation des jeunes adultes avec une déficience intellectuelle à la Fovahm, dans le cadre de la réforme de la péréquation financière et de la répartition des tâches. Les principes mêmes de l’intégration sont énoncés dans le plan stratégique du canton du Valais. Le concept d’intégration a de multiples facettes car son principe est une pluralité des activités, des lieux et des formules. Dès le départ, un postulat très clair se dessine car il ne s’agit pas de placer à tout prix une personne en entreprise. Le champ de l’intégration professionnelle comprend le travail en atelier, le travail en entreprise, mais aussi des solutions mixtes.

Successivement, des ateliers intégrés se sont ouverts dans les centres commerciaux Coop de Martigny, Sion, Conthey, puis dans l’entreprise Rostal Herbes Grand St-Bernard & Distillerie Morand et enfin au mARTigny Boutique-Hôtel.

En parallèle, l’intégration individuelle en entreprise voit le jour en 2006. Initialement appelé “Plateforme”, le soutien socioprofessionnel en entreprise débute avec l’engagement d’une personne en situation de handicap dans une crèche. Au départ, seuls deux employeurs relèvent ce défi qui consiste à offrir une place de travail à une personne avec le suivi hebdomadaire d’un maître socioprofessionnel. Aujourd’hui, grâce à l’ouverture d’esprit de nombreuses entreprises et au développement de cette prestation, ce sont près de 50 personnes qui exercent un travail valorisant et construisent ainsi leur parcours professionnel.