Avenir inclusif : la parole est à nous !

Tout peut être exprimé, tout peut se produire. C’est le concept de « La parole est à nous », le nouvel atelier Journalisme et médias créé au sein de la Fovahm. Il est lancé dans le cadre d’« Avenir inclusif », des journées nationales d’action pour les droits des personnes handicapées.

Feuilles tremblantes. Visages cachés dans les mains. Respirations rapides. L’atmosphère est électrique alors que les participants se préparent nerveusement pour l’arrivée imminente de l’invité tant attendu. Ils sont sur leur 31. Habits chics. Ongles vernis. Coiffures soignées. Cous parfumés. Tous sont en place. Attente. Impatience. Puis soudain : « Il est là ! » L’accueil se fait sous un tonnerre d’ovations et d’applaudissements. L’excitation est à son comble. Les yeux brillent. Les sourires vont jusqu’aux oreilles. De la joie. De l’émotion. L’aventure démarre enfin. En vrai.

Mathias Reynard et Christian Constantin sont les deux premières personnalités à se prêter au jeu des interviews atypiques menées par des journalistes non professionnels, avec une déficience intellectuelle. Choisies par ces journalistes pour des interviews sans filtre, elles inaugurent le nouvel atelier Journalisme et médias mis en place par la Fovahm : La parole est à nous. L’objectif est de donner la parole aux personnes en situation de handicap et de les former aux différents métiers du journalisme afin qu’elles puissent librement choisir les thématiques à traiter et qu’elles soient autonomes dans la réalisation et le montage de leurs productions. Les journées d’ « Avenir inclusif » représentent l’occasion idéale pour lancer cet atelier. Son programme est ainsi inauguré par cette émission télévisée, réalisée en collaboration avec Canal9 et Grégoire Baur, journaliste au Temps.

Préparatifs

60 personnes ont répondu à l’appel de cette première action de La parole est à nous, lancé à travers les ateliers et lieux de vie de la Fovahm. Sous la direction de Marianne Tremblay, journaliste chez Canal9 et de Grégoire Baur, les participants se sont entraînés à poser des questions, écouter attentivement les réponses et maintenir une attitude appropriée devant les caméras. Certains ont également répété des performances qu’ils réaliseront devant les interviewés.

S’il n’y a pas de censure au niveau des questions, les invités peuvent choisir de ne pas y répondre. En revanche, ils devront tenter de réaliser plusieurs défis lancés par les journalistes de La parole est à nous.

Chaque interview, filmée pendant deux heures, sera ensuite montée pour une diffusion d’environ 30 minutes. Marianne précise le déroulement, du mot de bienvenue jusqu’à la conclusion et la remise de cadeaux aux invités. Tout le monde est au clair sur son rôle à jouer et se réjouit de pouvoir enfin rencontrer, « en vrai », ces personnalités.

Emission zéro

L’émission zéro est une répétition générale avant le tournage du lendemain. C’est pour de faux, mais tout est vrai. Le lieu du Port Franc à Sion, l’éclairage, le déroulement, les caméras, les 60 participants répartis en deux groupes, les questions, le stress et l’excitation. Il ne manque que les invités.

Marianne répète le déroulement et les consignes ; s’avancer jusqu’au petit carré au sol, placer le micro correctement, s’adresser à l’invité en ignorant les caméras et ne pas se cacher derrière sa feuille. Telle une cheffe d’orchestre, la journaliste de Canal9 donne le tempo et les participants prennent la parole les uns après les autres, sous le feu des projecteurs et l’œil des caméras.

La tension est palpable parmi les journalistes de la Fovahm, leurs accompagnants et l’équipe de Canal9. Mais chacun se lance malgré les « je stresse, je stresse, je stresse » avec la volonté de réussir et de bien faire. Après une heure de répétition, la satisfaction est générale. Quelques derniers réglages et ajustements, puis chacun reprend le chemin de chez soi. La journée a été longue, les efforts intenses et il s’agit d’être en forme pour le jour J.

Petit à petit, le silence revient dans les locaux du Port Franc, momentanément, pour quelques heures.

Jour J

Le lendemain, le tournage commence, avec l’interviewé au cœur du cercle formé par les 30 journalistes en herbe. Les questions sont posées à tour de rôle avec soin, guidées par Marianne. Celles-ci sont sincères, inhabituelles et déroutantes. Elles sortent l’invité de sa zone de confort, le poussant, lui aussi, vers l’authenticité. L’alchimie opère et les caméras sont vite oubliées. La connexion est établie et l’échange se fait de manière fluide, naturelle, avec des performances qui multiplient les émotions.

Des témoignages spontanés viennent encore s’ajouter puis arrive la fin de l’enregistrement. Tout le monde applaudit. Les cadeaux sont remis. Les félicitations pleuvent. Chacun veut une photo avec l’invité. Un autographe aussi. On rit. La détente s’installe. On discute encore. C’est l’occasion de prolonger les échanges et de créer des souvenirs inoubliables.

La voiture arrive. Il est l’heure de se dire au revoir. Merci. Les mains se serrent. Et voilà l’invité parti. « C’était trop beau pour être vrai ! Je suis sur un nuage ! » déclare Flore.

Le plateau se vide. Les lumières s’éteignent. C’est déjà fini. Mais chacun savoure encore ce sentiment d’irréalité. Ensemble, journalistes, personnes en situation de handicap, accompagnants de la Fovahm et membres de Canal9 ont partagé une journée unique, hors du temps. Et tous se réjouissent déjà de voir le rendu à l’écran, afin de propulser ce rêve dans la réalité.

A vos agendas !

Voici les dates à réserver :

Dates de diffusions sur Canal9

  • le 15 mai à 19 heures sur Canal9 – La parole est à nous
  • interview avec Mathias Reynard (sous-titrée en allemand) et table ronde sur le thème de la société inclusive
  • le 29 mai à 19h30 sur Canal9 – La parole est à nous
  • interview avec Christian Constantin (sous-titrée en allemand)

Conférence

  • le 16 mai à 18 heures à la HES-SO Valais à Sierre
  • conférence publique de Charles Gardou « Inclusif et exclusif, deux faces d’une même médaille » (nombre de places limité, inscription obligatoire sur le site de la HES-SO)
  • au même endroit à 17 heures, plongez au cœur de l’inclusion scolaire à travers les yeux d’élèves vivant avec un trouble des apprentissages ou un handicap sensoriel (plus d’informations ici)

Dates de diffusions sur Kanal9

  • le 16 mai à 18h15 sur Kanal9 – Eifach gfregt
  • interview de David Constantin (sous-titrée en français), organisée par le Schlosshotel Leuk et la Fondation Atelier Manus
  • le 23 mai 2024 à 18h15 sur Kanal9 – La parole est à nous
  • interview avec Mathias Reynard
  • le 30 mai 2024 à 18 heures sur Kanal9 – Eifach gfregt
  • interview avec Sébastien Pico (sous-titrée en français), organisée par le Schlosshotel Leuk et la Fondation Atelier Manus
  • le 6 juin 2024 à 18h15 sur Kanal9 – La parole est à nous
  • interview avec Christian Constantin

Plus d’informations

Déclaration de consentement aux cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.
Mes préférences
x Fermeture Fête Dieu Nos ateliers et notre administration seront fermés le jeudi 30 et vendredi 31 mai 2024.