La participation

Chaque personne en situation de handicap accueillie à la Fovahm est considérée comme partenaire à part entière. Dans ce sens, il est essentiel qu'elle participe aux décisions qui la concerne et joue un rôle actif dans sa propre vie.

Depuis sa création, le but principal poursuivi par la Fovahm est la participation des personnes avec une déficience intellectuelle accueillies dans ses structures. Chacune doit pouvoir prendre part au processus d’accompagnement la concernant et en être l’acteur principal. Elle devient ainsi un partenaire dans le processus d’apprentissage et non plus uniquement un destinataire.

L’ application de la participation dans le quotidien montre que les personnes avec une déficience intellectuelle ont des choses à dire. C’est de ce constat qu’une commission des personnes en situation de handicap a été créée, comme pour le personnel. Son but est de :

  • représenter toutes les personnes accueillies à la Fovahm
  • valider leurs droits ainsi que leurs intérêts
  • faciliter et favoriser la communication

Cette commission permet aux personnes d’être informées, consultées et de pouvoir faire des propositions ou poser des questions. Le comité central, élu chaque 4 ans, se compose de 7 personnes et se réunit 6 fois par année. Il discute du quotidien et prépare les rencontres avec la direction. Ses membres cherchent des solutions aux problématiques des travailleurs et des résidents.

Dans le cadre de la formation de base aux nouveaux membres du personnel de la Fovahm, deux personnes du comité présentent la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) ainsi que ses recommandations. Des représentants prennent également part aux congrès et journées d’étude afin d’exprimer leur avis et de faire connaître leurs opinions.

Ce comité central est complété d’un comité élargi. Celui-ci représente tous les sites géographiques (Collombey, St Maurice, Martigny, Saxon, Conthey, Sion et Sierre) et dans la mesure du possible les différentes prestations de l’institution (centre de jour atelier, centre de jour hébergement, ateliers, ateliers intégrés, lieux de vie, foyers et appartements). Les deux comités se réunissent 2 fois par année avec le directeur et le soutien d’un facilitateur.