Numérique aidant

Le numérique aidant ou lorsque l'utilisation de la technologie facilite l'expression des personnes en situation de handicap.

Comme la méthode du langage facile à lire et à comprendre (FALC), le numérique aidant est un outil supplémentaire qui favorise l’autonomie. La personne en situation de handicap utilise des ordinateurs, des tablettes et des applications qui lui permettent de lire, d’écrire de s’organiser. Ces outils ou technologies d’aide doivent être ciblés afin de lui permettre d’avancer et de continuer d’apprendre.

En bref, le numérique aidant, permet de :

  • faire la lecture d’un texte écrit à l’aide de la synthèse vocale
  • écrire un texte dicté par la personne avec la dictée vocale
  • proposer le mot suivant lors de l’écriture d’un texte grâce à la prédiction de mots
  • faciliter le rangement et les échanges de fiches et d’exercices à l’aide du partage de documents
  • proposer des dictionnaires interactifs avec des images, pour faciliter le travail de recherche et permettre à chacun de comprendre les mots (CellCIPS, s.d.).

A la Fovahm, les 1ers pas du numérique aidant ont commencé avec le B.A.bar. Cet outil technologique proposé par la Fondation Suisse pour les Téléthèses (FST) facilite l’expression des personnes, même avec une déficience intellectuelle sévère. Dans le cadre du travail de recherche d’Alexandre Comby, les personnes en situation de handicap ont effectué des progrès appréciables comme la gestion des angoisses, de l’impulsion, de la motivation et de la prononciation. Certains ont aussi pu réaliser une biographie retraçant les personnes et événements importants de leur vie. Au fil des années, la technologie n’a cependant pas été mise à jour d’où l’abandon de cet outil.

Par la suite, la recherche de Mélina Huter (2015) a permis des soutiens adaptés aux besoins des personnes. Des progrès significatifs en terme d’indépendance et de participation à la vie communautaire ont été mesurés.

Grâce au soutien du Kiwanis et au travail de Morgane Clavien, maîtresse socioprofessionnelle, l’application smartphone EasyOrder voit le jour en 2019. Les équipes du service qui travaillent au mARTigny boutique-hôtel ont ainsi remplacé les fiches en papier par des moyens numériques. Ce concept permet de faciliter la prise des commandes par les personnes en situation de handicap en favorisant ainsi encore davantage leur intégration dans le monde professionnel.

Aujourd’hui, de nombreuses applications sont utilisées à la Fovahm afin de soutenir les personnes en situation de handicap dans leurs échanges et apprentissages. Retrouvez ici une boîte à outils qui recense ces aides numériques.